Blessés, osez en parler ! Familles vous n’êtes pas seules !
Un soutien psychologique spécifiquement destiné aux familles de militaires et civils en OPEX est mis en place par la direction des ressources humaines du ministère de la défense (DRH-MD) : il est ouvert à tous les théâtres d’opérations extérieures. Ce dispositif national ministériel permet aux membres de la famille (conjoint, compagnon pacsé ou non, enfants, ascendants directs) du militaire ou du civil projeté, de bénéficier d’un entretien téléphonique 24h/24 et 7j/7, avec un psychologue clinicien sensibilisé au contexte particulier de la défense.
Cet entretien téléphonique, destiné à faire face à tous les types de situations anxiogènes et/ou potentiellement traumatiques peut être suivi d’autres entretiens personnalisés en face à face (6 séances maximum prises en charge par le ministère de la défense) avec un psychologue clinicien situé dans un cabinet de proximité ou au domicile de l’intéressé.

Sur le site “Infos blessés famille du ministère de la défense” :
Vous y trouverez des fiches thématiques, et vous pourrez prendre connaissance de vos droits suite à un décès ou entreprendre les démarches et demander les différentes aides suite à blessure.

Pour y accéder cliquez sur l’image ci-dessous :

Les militaires atteints de troubles psychiques post-traumatiques pourront désormais être remboursés des soins de psychothérapie pratiqués par des psychologues en milieu civil, lorsque les structures de soins du SSA sont trop éloignées.

Un protocole a été signé en ce sens le 29 novembre à l’HIA Percy entre le directeur central du SSA et le chef d’Etat major de l’armée de Terre
Des psychiatres militaires du service de santé des armées et des psychologues des armées, en lien avec les médecins des forces, sont présents sur la plupart des théâtres d’opération pour le soutien des soldats. De la première guerre du Golfe au Mali, ils sont intervenus au Rwanda, en Bosnie, au Kosovo, en Côte d’Ivoire, en Afghanistan.
Les psychiatres présents sur les théâtres assurent leurs fonctions habituelles de soin, d’expertise et de conseil au commandement. Ils soutiennent les médecins des forces dans leur action de suivi médico-psychologique des combattants. Ils sont les spécialistes les plus à même d’aider le médecin dans le diagnostic et la conduite à tenir avec les militaires présentant des troubles psychiques post-traumatiques. Ils sont susceptibles d’agir conjointement avec le psychologue institutionnel.

Une allocation visant à prendre en charge la perte de revenu des anciens militaires victimes d’une rechute d’une maladie ou d’une blessure imputable aux services militaires a été créée. Publics concernés : anciens militaires victimes, après leur radiation des cadres ou des contrôles, d’une rechute d’une maladie ou d’une blessure imputable aux services militaires et dans l’incapacité de reprendre leur activité professionnelle.
Cliquez sur les liens ci-dessous vous aurez accès au décret:
Décret n° 2020-1031 du 11 août 2020
Prise en charge de la rechute d’une maladie ou d’une blessure imputable aux services militaires: Code de la Défense
Arrêté du 11 août 2020 pris en application de l’article D. 4123-37-4 du code de la défense

Nouveau en date du 3 juin 2020 : Militaires blessés un nouveau dispositif d’emplois réservés: site Défense Mobilité

La CNMSS se réorganise pour le suivi des blessés et pensionnés
CNMSS suivi des blessés

Dans le cadre du plan d’accompagnement des familles et d’amélioration des conditions de vie des militaires, le ministère des armées a publié le guide du parcours du militaire blessé et de sa famille que vous pouvez télécharger et consulter sur le site du SSA.
Grâce à son expertise dans le domaine de la prise en charge des blessés de guerre, le service de santé des armées a contribué à la réalisation de ce document. Il présente l’ensemble des dispositifs de soutien proposés et visant à une meilleure prise en charge des militaires blessés en service, ainsi que leurs familles.
Vous pouvez y retrouver :
• des informations personnalisées en fonction de la situation de chacun ;
• des conseils permettant de constituer plus facilement les dossiers ;
• des fiches thématiques pour obtenir des informations complémentaires ;
• des outils et modèles de correspondance pour faciliter les démarches.

Les bénéficiaires des articles L.115 et L.128 du CPMIVG peuvent bénéficier de secours à l’occasion de prestations de soins, non remboursables au titre des prestations légales, à la condition que les prestations qu’ils sollicitent soient en relation médicale avec leurs infirmités pensionnées et justifiées par leur état de santé.
Pour des renseignements complémentaires rendez vous sur le site de la CNMSS dans la partie “Aciens combattants”
Au titre de l’article L.115 il est possible d’établir des demandes de cure thermale:ICI

You need to login to contact with the Listing Owner. Click Here to log in.

Don