L’armée recrute. La guerre en Ukraine nous prouve, hélas, que la paix n’est pas un acquis définitif. La France a donc besoin de soldats.

Mardi 5 avril, devant le monument aux morts de Layrac, le CIRFA d’Agen (Centre d’Information et de recrutement des forces armées) organisait une cérémonie durant laquelle cinq jeunes signaient leur premier contrat d’engagement dans l’armée de terre.

Devant les familles, et les représentants de la municipalité, l’adjudant-chef Alain dirigeait « les opérations » de main de maître, faisant l’éloge de ces futurs soldats qui ont été retenus parmi de nombreux candidats.

«Dans leur parcours de sélection, ils ont fait preuve, au quotidien, de qualités et de valeurs que l’armée apprécie», disait-il.

Layrac n’a pas été choisi par hasard

Au nom du maire de Layrac, retenu par d’autres obligations, le premier adjoint, a félicité ces jeunes pour leur engagement au service de leur pays. Il a mis en exergue le sacrifice de Julien Carette, un Layracais, mort en opération au Mali, il y a deux ans maintenant.

Ce n’est pas par hasard que la ville de Layrac a été choisie pour cet événement, avait dit, avant lui, l’adjudant-chef Alain, se référant à l’hommage à Julien Carrette et à tous les héros dont le nom figure sur la stèle.

Tous les participants dont le général Henry Maury, retraité de l’armée, ainsi qu’un ancien combattant drapeau au vent délégué départemental de l’ANOPEX et les nouveaux soldats au premier rang, l’adjudant-chef Alain promettait un avenir pour les jeunes, au sein de l’armée.

A l’issue de la signature de contrats, tous ont chanté la Marseillaise notre hymne national en clôture de la cérémonie.

You need to login to contact with the Listing Owner. Click Here to log in.

Don